AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [EMPIRE] Les Sith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sergent Johnson

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 24/08/2017

MessageSujet: [EMPIRE] Les Sith   Mer 20 Sep - 22:06

[SOURCE]:
 

Avant-propos

Cet article brosse le portrait des Sith, autrement dit, c'est un guide auquel ceux qui ont des connaissances relativement limitées dans le RP Sith peuvent se référer.
Cela ne signifie pas que le comment du pourquoi des Sith y est expliqué dans son absolue entièreté, ni quelles limitations vous devez vous imposer. Le joueur est libre de jouer son RP comme il l'entend, à ceci prêt que chez nous, une action peut impliquer des conséquences. Parce que oui, personnellement, voir des choses chez certains joueurs qui ne seraient pas considérées ou prises en compte dans l'Univers Étendu, ça me saoule.




I Sith ? J'en ai entendu parler...

La conception, pourrie et pourtant répandue, du Sith. Comment l'éviter ?

Souvent, nous avons l'occasion de rencontrer des Sith qui pensent n'avoir qu'une seule chose à faire pour que leur RP soit correct : Être suffisant et méprisant toute la journée, ainsi que d'essayer de foutre sur la gueule son voisin le plus proche.
Cette conception du RP Sith est fausse. Un vrai Sith n'est pas dirigé et soumis à ses passions, au contraire les utilisateurs de la Force partisans du côté obscur dirigent leur passions et les utilisent pour devenir plus puissant.
Interagir entre Sith est une science, un art, une danse politique. C'est savoir quand prendre et quand donner, quand être ferme et quand lâcher la bride. Un Sith connait et comprend les avantages et inconvénients de chacune des actions qu'il entreprend, soupesant les conséquences par rapport aux probables récompenses.

Il va de soit qu'au sein de l'Empire, les interactions entre Sith ne sont qu'une partie du RP. Les Sith interagissent aussi avec le reste de l'Empire, et donc l'armée ou la plèbe.
Selon son titre, un Sith bénéficie le plus souvent d'une autorité sans équivoque, voire d'une poigne de fer, sur les non-utilisateurs de la Force. Et c'est un sujet que nous allons aborder d'ici quelques lignes : La hiérarchie.

Avant de passer à la suite dès maintenant, il est important de comprendre une chose : Bien que la société Impériale soit très proche de la structure pyramidale de Darwin ("La survie du plus fort"), cela ne signifie que les Sith ne font que se livrer des guerres intestines pour leur propre prestige. L'Empire fonctionne ainsi pour de bonnes raisons que nous allons développer un peu plus tard.

Je vais donc donner un exemple d'interaction entre un Darth et Seigneur Sith.
Si un Darth donne un ordre à Seigneur Sith, une bonne dizaine de considérations vont traverser l'esprit de ce dernier instantanément. Le Seigneur va comparer son propre pouvoir à celui du Darth dans la foulée.
Si le Seigneur parvient à la conclusion que son pouvoir est assez proche en terme de puissance que celui du Darth, et qu'il pourrait sortir vainqueur d'un conflit les opposant, il va choisir, en fonction de ses buts et des avantages pour l'Empire, de considérer ou non l'ordre donné. Ainsi, le Seigneur va comparer les conséquences de ce refus d'obéir aux récompenses et avantages que pourrait lui amener cette situation.
S'il y a le moindre doute, à n'importe laquelle des étapes de cette réflexion, le Seigneur devra obéir à cet ordre sans poser de question. En revanche, si le Seigneur est certain que refuser d'obéir la meilleure chose à faire, il utilisera ce moment pour défier le Darth et exposer sa faiblesse à l'Empire.


Avec cet exemple, nous comprenons donc d'où en viennent, en partie, certaines luttes intestines. Les plus fort doivent montrer l'exemple. Un Darth qui serait trop faible par rapport à un Seigneur, est une faiblesse pour l'Empire, ainsi le Seigneur exposera ceci au grand jour. C'est ainsi que fonctionne la société pyramidale Impériale, les plus puissants sont tout en haut et commandent aux plus faibles.



II Un concept primordial : La Hiérarchie.

Commençons par le bas de l'échelle, le moins que rien : l'Acolyte.

Il est courant de penser que l'acolyte ne quitte jamais Korriban avant d'avoir terminé sa formation (ou alors c'est les pieds devant). Ceci est faux (sauf pour ce qui est de partir les pieds devant). Un acolyte sith peut très bien être envoyé sur telle ou telle planète afin de défaire une créature ou un ennemi puissant dans le cadre de ses épreuves.
Autrement dit, un acolyte passe le plus clair de son temps sur Korriban, mais il n'est pas impossible d'en croiser un en dehors de cette planète, mais uniquement pour des objectifs bien spéciaux (donc certainement pas à la cantina).

Partez du principe qu'il n'y a pas d'archétype d'acolyte. Chaque acolyte à sa vision des choses en arrivant sur Korriban, ils ont leur propre idéologie et sont très loin de n'être déjà qu'un simple Sith (si tant est qu'on puisse qualifier le Sith lambda de simple).
Un acolyte est comme un diamant brut avec ses qualités et défauts, qui sera modelé par le Code Sith et les enseignements de ses maîtres tout au long de sa formation.
Acolyte est un titre qui permet ainsi une grande liberté pour ce qui est de l'idéologie et la façon de penser. Vous aurez évidemment compris, que plus vous avancerez dans votre formation, moins votre personnage aura cette liberté de penser, puisqu'il sera instruit de façon à ne voir les choses que d'une seule façon : Celle des Sith (dans le cas contraire, vous mourrez sur Korriban).
N'oubliez pas qu'un Acolyte n'est rien du tout et est sur un pied d'égalité avec le citoyen impérial lambda. Les Acolytes doivent avant tout réussir leur épreuves avant d'être considérés comme des Sith.
Ceci étant dit, il est attendu d'un citoyen de l'Empire lambda d'accorder une certaine déférence à un Acolyte, cependant l'appellation "Excellence" sera plus ne subtilité qu'une convention sociale.

Continuons sur notre lancée, et penchons nous sur le train de vie des Acolytes.
Gardez bien à l'esprit que la majorité des Acolytes meurent durant leur formation ou leurs épreuves parce qu'ils n'ont pas assez d'intuition et d'intelligence pour ne pas agacer leurs Surveillants. En effet, il est attendu d'un Acolyte une obéissance aveugle et ce à n'importe quel ordre venant d'un Surveillant ou d'un Sith quelque soit son rang, car un refus d’obtempérer pourrait équivaloir à une exécution légitime.
L'Acolyte est en bas de l'échelle, il n'est d'ailleurs pas rare de voir un citoyen impérial lambda ne pas obéir aux ordres d'un Acolyte, car ses derniers n'ont pas encore gagné le droit d'être considérés et appelés "Sith". Ils sont donc désignés comme "Acolyte" ou, selon le bon vouloir d'un Surveillant, par un surnom avilissant ("insecte", "vermisseau", etc).

Les Acolytes ont tendances à être de faibles personnages, certains avec peut être un peu plus de potentiel que d'autres. Les compétences acquises antérieurement peuvent influer sur leurs habilités, mais quoiqu'il arrive, aucun Acolyte n'aura été testé et ainsi la plus part d'entre eux ont déjà quelques facultés (sinon ils seraient déjà mort, ou envoyés je ne sais où).
La déférence est toujours de mise lorsqu'on est un Acolyte, avant chacune de vos actions ou de vos paroles, l'Acolyte doit impérativement savoir s'il doit montrer du respect à son interlocuteur ou non, il en va de sa survie, car le moindre faux-pas ou la moindre mauvaise parole pourrait le conduire tout droit à la mort.
En plus d'être considérés comme des insectes et des êtres faibles, les acolytes sont souvent jeunes, compte tenu de la politique impériale concernant le recrutement des êtres sensibles à la Force.
N'oubliez jamais que pour l'Empire une vie n'est rien, et que l'autorité se gagne par les réussite et la puissance.

Soulevons une dernière chose, des plus importantes par ailleurs : Le statut et le titre d'Acolyte ne disparaissent en un battement de cil et vous colleront longtemps à la peau.
L'Acolyte moyen ne concourt pas pour ses épreuves finales avant d'avoir passé une bonne grosse année au sein de l'Académie. Les meilleurs, et les plus rapides des Acolytes parviennent à passer ces fameuses épreuves après quelques mois (environ six, sept voire huit).



Passons maintenant au Sith. Car oui, Sith est un rang.
Au sein de la société Impériale, nous avons des Sith, ce n'est ni un titre ni un statut, c'est un rang.
Il est obtenu après avoir réussi les épreuves de l'Académie. En général, selon les succès et réussites d'un Acolyte sur Korriban, il est choisi par un Seigneur ou un Darth qui le prend sous son aile en tant qu'Apprenti, qui suivra son maître où qu'il aille afin d'apprendre et progresser.
Toutefois, il est possible qu'un Sith (et donc un Acolyte ayant passé ses épreuves avec succès) ne soit pas sélectionné par un Seigneur ou un Darth. Ceux-ci vont donc avancer au sein de l'Empire sans maître pour les diriger. Ceci est mal vu par les autres Sith, mais pas interdit.

Un Sith qui n'a pas été choisis par un Seigneur ou un Darth ne bénéficie d'aucun titre, ses pairs l'appelleront donc par son nom. Ces Sith ont autorité sur les citoyens de l'Empire ainsi que sur soldats au plus bas de l'échelle de l'armée Impériale, et ce dans une certaine mesure uniquement. L'appellation "Excellence" est attendue, voire chaudement recommandée pour tout non-utilisateur de la Force qui s'adresserait à un Sith. Cependant, il est clair qu'un Sith sans titre ne pourra pas découper un Moff qui aurait refusé de l’appeler "Excellence". Les Sith sont en en droit d'attendre une certaine déférence de la part des citoyens Impériaux lambda, d'un mercenaire, ou Sergent de l'armée Impérial.

Ces Sith sans titre auront tendance à faire beaucoup de voyages, quelque soit le but visé par l'Empire, afin de faire parler d'eux et ainsi prouver qu'ils sont dignes de devenir des Seigneurs Sith. Bien qu'en réalité, la plus part de ces Sith n'atteindront jamais ce but, puisqu'il faut faire maintes et maintes grandes actions très profitables pour l'Empire, pour que ces succès parviennent aux oreilles du Conseil Noir.
Cependant, un Sith qui amasserait suffisamment de gloire pour gagner les faveurs du Conseil Noir sans avoir eu Maître pour le diriger ferait de lui un personnage dirigiste et fort, avec une puissance reconnue. En effet, ces Sith auraient atteint leur but, le titre de Seigneur, par l'effort et le mérite plutôt que par l'héritage ou en baisant chaque fesse du Darth local tous les soirs avant d'aller dormir.

Gardez à l'esprit qu'un Sith sans titre reste un personnage assez libre d'aller et venir, ainsi que d'agir, sans oublier une certaine flexibilité dans la personnalité (flexibilité toute relative au vu de la culture Sith tout de même). Pour le reste, votre seule limite sont les frontières du monde connu, avec ce genre de personnage, leur connaissance des traditions est en partie fondée par leur propres recherches. Autrement dit, votre personnage pourra être plus ou moins informé des manières et coutumes Sith (mais pas totalement ignorant non plus, il a été formé sur Korriban après tout).



L'Apprenti, la seconde alternative de l'Acolyte ayant réussi ses épreuves à l'Académie, est celui qui a été choisi par un Seigneur ou un Darth. C'est généralement un acolyte ayant de nombreux succès à son actif, comparé aux autres. Il est le plus souvent un humain ou un sang-pur, puisque la société Impériale est portée sur la Xénophobie. Et dans l'éventualité ou l'Acolyte choisi par un Seigneur ou un Darth serait un alien, et bien soyez sûr que ce dernier aurait explosé les records au cours de sa formation.
Quoiqu'il en soit, devenir apprenti est la voie de progression naturelle. Un Apprenti a généralement été confronté à beaucoup de souffrances durant son passage à l'Académie, alors il aura certes encore le choix d'une large gamme de personnalités, mais il fera très attention à ses paroles concernant les approches non-standards de la Force (un apprenti ne prône pas la Lumière, l'équilibre ou autre, il se tait et apprend, parce qu'il en à déjà assez bavé sur Korriban).

Tout comme les Sith sans titre, les Apprentis ont les mêmes prérogatives, la même influence et autorité, en revanche, ils ont une idée bien plus claire de leurs buts et objectifs en tête. En d'autres termes, leur intention est généralement de grandir et d'apprendre de leur Maître, jusqu'au jour où un jour ils deviendront à leur tour des Seigneurs Sith.
La majorité des Apprentis ne finiront jamais leur apprentissage, car la vie d'un Sith est semée d’embûches et de dangers. En réalité, quatre-vingt-dix pour cent des Sith sont des Apprentis qui resteront toujours des Apprentis.
Contrairement à ce que vous pourrez voir en jeu, le temps qu'un Sith passe sous l'égide de son Maître est beaucoup plus long. Pour l'acolyte nous parlions déjà d'une bonne grosse année au sein de l'Académie, et pour ce qui de l'apprentissage auprès d'un maître, on peut parler de plusieurs années. Il est donc difficile de jouer en RP toute la progression d'un Sith depuis le bas de l'échelle.

Pour bien insister sur l'autorité d'un Apprenti je vais réexpliquer ceci dans le détail :
Son autorité est limitée, et sensiblement similaire à celle d'un Sith sans titre.
Un Apprenti donnera des ordres à tous soldats non-officiers de l'armée Impériale, et quelques fois à des officiers de bas rang tels qu'une Enseigne ou un Lieutenant.
Et tout comme pour un Sith sans titre, un Apprenti pourrait disparaître dans un sas d'expulsion s'il tentait d'imposer sa volonté à un Moff ou un Grand Moff, et ce sans qu'aucun soldat dans le coin ne sourcille.

Les Apprentis ont tendance à être de faibles personnages, sauf s'il sont proches de la fin de leur apprentissage (à ce stade certains peuvent être plus puissant qu'un Seigneur). Mais l'Apprenti moyen commence tout juste à découvrir les mystères de la Force, et peut commencer à utiliser des tractions de force, des poussées de Force, la persuasion de force, les améliorations physiques, et parfois pour certains les éclairs de Force. Leurs compétences en matière de combat sont rudimentaires comparées à celle d'un Seigneur ou d'un Darth chevronné, mais bien plus que suffisantes pour s'occuper en combat rapproché de quasiment n'importe quel être de la Galaxie non sensible à la Force.




Le Seigneur Sith. C'est un titre réservé aux Sith qui ont atteins un niveau de gloire et de réputation suffisant pour impressionner leur Maître ou le Conseil Noir. Une idée préconçue veut que, dans la tradition, pour avancer dans la hiérarchie l'Apprenti se doit de tuer le Maître. Ceci n'est pas vrai, l'avancement et la progression au sein de l'Ordre Sith peut survenir de plusieurs manières, prendre la place du Maître n'est que l'une d'entre elles. Une autre façon de continuer votre ascension vers le titre de Seigneur est d'impressionner suffisamment votre Maître, si c'est un Darth, il fera alors de vous un Seigneur Sith. La troisième méthode est de parvenir à réaliser des actions si méritantes que votre gloire sera entendue par le Conseil Noir lui-même, qui vous accordera le titre de Seigneur Sith.

Le titre de Seigneur viendra avec plusieurs obligations et attentes, tant dans la manière d'agir que dans les connaissances en général. En effet, un Seigneur Sith est versé dans bien des domaines et a passé beaucoup de temps étudier les enseignements Sith. Ils ont au minimum un savoir rudimentaire dans quasiment chaque facette de la philosophie Sith, ainsi qu'une idée très précise de ce qu'est le Code Sith. Qui plus est, un Seigneur Sith est d'autant plus prudent, politiquement parlant, avec les autres Sith de son rang, ou d'un rang supérieur, car il a vu bien d'autres Seigneurs commettre l'erreur d'outrepasser leurs rôles.

Le titre de Seigneur propulse le Sith dans un monde encore plus politisé qu'auparavant. La frontière est mince entre savoir quand fléchir sur un point, en tant que Seigneur, et quand dévoiler son épine dorsale afin de se protéger des prédateurs.
En effet, un Seigneur qui montrerai les crocs trop facilement face à un supérieur recevrait rapidement une punition, ou serait forcé de l'affronter. Et s'il ne les montre pas assez, ces crocs, cette épine dorsale, il sera considéré comme faible et sera rejeté des siens, sans compter qu'il sera contesté et défié par ses apprentis.
La gamme de personnalité d'un Seigneur est donc beaucoup plus restreinte, il lui faudra impérativement être fidèle aux enseignements et traditions Sith.

Toutefois, être un Seigneur Sith apporte des avantages nettement supérieurs par rapport aux rangs précédents. Un Seigneur Sith à autorité sur tout, sauf sur les plus hauts rangs de l'armée Impériale qui ne sont pas pourvus par des utilisateurs de la Force (Grand Moff par exemple). Autrement dit, un Seigneur Sith donnera des ordres à n'importe quel citoyen de l'Empire, et par exemple, même durant des théâtres d'opérations, les Amiraux aux commandes des cuirassés devront réfléchir très sérieusement à obéir aux ordres d'un Seigneur Sith et aux conséquences qu'apporteraient un refus d'optempérer.
Les Seigneurs Sith sont également légitimes de punir les impériaux et Sith de rang inférieur pour insubordination, et ces punitions peuvent aller jusqu'à la mort, en passant par la dégradation militaire ou la torture.

La puissance d'un Seigneur Sith réside dans la variété des capacités qu'il maîtrise avec brio, étant capable d'endosser quasiment n'importe quel rôle tout en ayant de bonnes chances de victoire. Les Seigneurs les plus puissants sont des adversaires de choix pour n'importe quel Maître Jedi, et s'ils n'ont pas essayé de devenir des Darth, c'est soit parce qu'ils n'en ont pas l'ambition, soit parce qu'ils prônent des idéaux qui pourraient être utilisés comme des armes contre leur propre personne par les autres Darth.
En plus de cela, les Seigneurs Sith les plus puissant sont aussi des adversaires de choix pour certains Darth, ou peuvent carrément être plus puissant que ces derniers.

Un Seigneur Sith a, dans la plus part des cas, travaillé sans relâche durant des années pour obtenir ce statut. En effet, le Seigneur Sith moyen, a travaillé avec acharnement, il a aiguisé son esprit et ses compétences, affiné sa compréhension du Code Sith durant des années afin d'atteindre ce rang, alors même que la plus part des autres Sith n'y seront jamais promus. Seule l'élite des Sith peut prétendre à devenir un Seigneur des Sith.
Il est à noter, qu'un Seigneur Sith dispose d'un rayon d'agissement très grand, compte tenu de son titre. Sa position lui permet de cacher certaines de ses actions. Les Sith les mieux placés pour faire changer les choses au sein de l'Empire sont les Seigneurs Sith, grâce leur autorité et leur relative immunité à toute suspicion.




Nous finirons ce point sur la hiérarchie par le titre de Darth.
C'est le plus haut titre auquel un Sith peut aspirer, sans s'asseoir sur un des sièges du Conseil Noir. Le titre de Darth est extrêmement rarement accordé. Un Sith sur cent mille deviendra un Darth, et c'est un position qui apporte son lot de complications par sa complexité, car ce dernier doit absolument se travailler et travailler tout court à chacune de ses respirations. Ce titre n'est pas accordé à un Sith sans réelle ambition. Chaque Darth a possédé une ambition démesurée et bien au delà de l'imaginable, ils ont manœuvré au minimum une bonne décénie, voire bien plus, pour en arriver à cette position.

En raison de l'immense effort nécessaire pour atteindre le rang de Darth, vous devez savoir que c'est également la position avec la gamme de personnalité la plus limitée pour votre personnage.
Un Darth restera toujours un Sith très ambitieux muni d'une habileté hors du commun pour manœuvrer au sein des champs de batailles politiques. Et bien qu'un Darth ait des capacités dévastatrices et terriblement puissantes, un Sith qui ne souhaite que combattre ne deviendra jamais Darth. Ce n'est pas la qualité du combattant qui fait d'un Darth ce qu'il est, mais bien le résultat d'un ensemble tant en terme de connaissances dans la Force, la philosophie, la politique et la tradition, que dans l'art du combat, ainsi qu'une volonté de fer et une ambition démesurée.
Un Darth sera toujours extrêmement très proche du Côté Obscur, dans le cas contraire, il sera considéré comme un hérétique par ses pairs, et se fera littéralement massacré.

En terme de puissance, le Darth est le summum de l'Ordre Sith. Il tient au creux de sa main un terrible pouvoir et maîtrise des compétences incomparables. Chaque Darth est un adversaire plus que valable pour n'importe quel Maître Jedi, et seuls des équipes composées des meilleurs Mandaloriens ou Soldats des Forces Séciales seraient capables d'espérer rivaliser avec un Darth.
Une idée préconçue consiste à croire que la faiblesse d'un Darth serait d'être aveuglé par son arrogance ou sa fierté, mais c'est faux. Personne ne survit à une décennie, ou plus, de manœuvres au travers des champs de batailles politiques et des luttes d'influences Sith, sans connaître ses propres limites.
Notez aussi que généralement, un Darth répondra à l'insubordination par de terribles représailles, voire même la confrontation si c'est un autre Darth qui l'insulte.

En tant que Darth, votre autorité n'a aucune limite. Un Darth commande à n'importe quel impérial dans l'Empire. Un Grand Moff chierait dans ses bottes rien qu'à l'idée de désobéir à un ordre direct émanant d'un Darth, et cette idée n'effleurerait même pas l'esprit d'un citoyen impérial.
Les Darth sont les Sith qui font la loi impériale, ainsi leur actions n'ont quasiment aucune répercussions à leur encontre (en dehors des autres Darth et du Conseil Noir bien évidemment). En effet, un Darth peut se sortir de presque n'importe quelle situation politique, hormis la trahison, l'envie de former un nouvel empire (#Malgus) ou d'avoir défié un membre du Conseil Noir, ou même l'Empereur. Quoiqu'il en soit, un membre du Conseil Noir relèvera le défi, qui se jouera en un combat singulier.

Toutefois, devenir un Darth n'est pas une fin ou un aboutissement de vie. Le Darth a encore d'autres objectifs en tête. Cette position n'est, pour eux, qu'un piédestal pour changer le visage de la Galaxie toute entière.
Selon une légende, le titre de Darth provient des mots Rakata "Darr", qui signifie "Conquérant" ou "Chef de Guerre", et "Tah" qui signifie "Mort", combiné cela équivaut à "Celui qui a vaincu la Mort". Les Darth originels étaient qui étaient en quête d'immortalité, ceux qui souhaitaient tuer la mort et vivre éternellement.
Et selon d'autres sources plus "Sith", Darth viendrait de la contraction de Dark Lord of the Sith. En français, les Darth sont appelés : Seigneurs Noir des Sith.
Atteindre l'immortalité est un objectif qu'un Darth peut se fixer, tout comme il peut se fixer l'objectif de faire plier le genoux de la République face à la suprématie des Sith.
Quoiqu'il en soit, un Darth ne sera jamais à court de nobles objectifs.

Une fois devenu Darth, un Sith renaît symboliquement, abandonnant les attributs de sa vie antérieure. Il prend un nouveau nom et cesse d'être considéré par sa race. Il est simplement un Darth et il doit être perçu et respecté en tant que tel.
Un Darth peut puiser de la force dans son passé, mais il ferait mieux de ne pas s'attarder sur cela, car il a abandonné son ancienne vie pour devenir ce qu'il est. En tant que tel un Darth n'est pas le genre de type à lutter pour l'égalité des peuples, ce genre de considérations sont les moindres de ses soucis. Le Darth se focalise sur la Galaxie, toute entière.




III "Un Sith est-il maléfique ?"

Voilà la question à un million de crédits. Un idée courante est de penser que les Jedi et le côté Lumineux sont le bien, et que les Sith et le côté obscur sont le mal. Gardez bien à l'esprit que le partisan du côté obscur prône un certain idéal et une philosophie, a aucun moment il pensera être maléfique. Le Mal et le Bien ne sont que des points vue.
Un Sith sera convaincu qu'il façonne la Galaxie de manière à en faire une endroit meilleur.
Les Sith se voient comme des prédateurs, auxquels la nature auraient accordé un don, et pour eux, les Jedi veulent modifier le cours naturel des choses de par leur philosophie et leurs actions. Ainsi, le Bien et le Mal ne rentrent pas ligne de compte. Dans la nature, le Rancor qui écrase et dévore une sortie scolaire pour se nourrir est-il mauvais ? Ce n'est qu'un animal qui tue pour survivre.

Pour un Sith, le conflit est le seul moyen de faire avancer les choses, de les faire évoluer. Pour cela, il puise sa force dans des émotions fortes comme la peur, la rage, le désir, la cupidité, etc. Mais soyez certain que cela ne fait pas d'un Sith un être maléfique, un meurtrier sanguinaire qui tue pour le plaisir, ou je ne sais quoi d'autre.
Un vrai Sith ne tuera pas sans raison, le meurtre gratuit est insensé. Le Sith suit une philosophie et une tradition, il met en oeuvre une vision de la Galaxie qui est propre à son Ordre.

Voilà une citation qui résume assez bien la façon de penser Sith :
"La véritable maîtrise est ressentir les flammes de ta passion, de danser avec le feu, de vivre en elles, d'embrasser pleinement les forces primales de la destruction et de la création, et ne pas être réduit en cendres. Pour survivre et prospérer, chéris cette flamme, utilise-la sans te laisser consumer. Ceci est la grandeur, ceci est Sith."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Ffr.pornhub.com%2Fvi
 
[EMPIRE] Les Sith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Empire VS Orques sauvages et Night goblins ;)
» Vente costume style Empire
» [CR] Empire of the Sun
» [L5A] Glory of the Empire
» Empire: Tactical Warfare v1.0

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Quatre Guildes :: Holonet :: L'Empire sith-
Sauter vers: